dimanche 15 décembre 2013

Ecosystème Cloud - Rameurs et Surfeurs - Retour sur mes prédictions 2013!

En me préparant à une interview avec Frédéric Bascuñana, excellent animateur de la série "SaaS Discute", j'ai relu mes prédictions 2013 pour l'écosystème Cloud, publiées sur les blogs IBM Thoughts on Cloud, en anglais et en français.
 
L'article a pour titre : Ecosystème Cloud 2013 : 6 Surfeurs et 6 Rameurs dans le Tsunami Cloud.

Ci-dessous, j'ai repris mes écrits de janvier 2013 et j'ai mis à jour (en bleu) mon point de vue sur les acteurs d'un tsunami cloud en plein déferlement.

6 rameurs – 2013 ne sera pas n'a pas été de tout repos pour les acteurs IT traditionnels

  1. VARs et SSII : Beaucoup de revendeurs à valeur ajoutée (Value Added Resellers) et de sociétés de services hésitent encore à embrasser le cloud. Ils vont commencer à ressentir la pression des nouveaux « pure players » du cloud, revendeurs ou intégrateurs SaaS et autres «Cloud Brokers» (courtiers en services cloud). Le nombre d’opportunités de ventes perdues face à des propositions cloud et SaaS va exploser en 2013.  En fait, les pure players sont encore restés timides cette année, mais ç'est en train de changer ! Par contre, ça y est, les SSII (pardon, les ESN!), et les VARs sont désormais dans la phase du "comment" et non plus du "pourquoi" en ce qui concerne le Cloud.
  2. VADs : Les grossistes à valeur ajoutée (Value Added Distributors) font la promotion de leurs innovantes plateformes d’agrégation de services cloud. Mais leur adoption par le channel va prendre plus de temps que prévu. Les fournisseurs doivent d’abord correctement intégrer leurs services cloud dans ArrowSphere, StreamOne et autres plateformes. Par ailleurs les VADs sont lents à se transformer pour le cloud et n’ont pas encore établi leur pertinence et leur crédibilité de distributeurs de services cloud. Pour la 3ème année d'affilée, Arrow ECS et TechData ont présenté leurs solutions d'agrégation de services Cloud à Partner VIP! ArrowSphere et StreamOne peinent à décoller vraiment. Par contre, Arrow ECS a compris l'intérêt d'apporter un catalogue d'offres aux MSPs et exploite ArrowSphere à cet effet. Intéressant, mais différent de la promesse initiale de l'agrégation de services cloud pour VARs. A suivre...
  3. ISVs : Les éditeurs de logiciels (Independent Software Vendors) traditionnels sont submergés d’alternatives pour exploiter le cloud. Ils font face à trop d’options pour porter leurs applications sur le cloud ou pour développer des solutions cloud natives. Tout en gardant un œil sur la concurrence des pure players, ils doivent aussi décider comment et à quelle vitesse intégrer la mobilité, le big data, le social business, etc… Pas simple ! Eh, non, toujours pas simple de s'y retrouver dans la jungle des offres (a) des MSPs et CSPs de tout poil... dont Aspaway et IBM/SoftLayer, bien sûr, (b) des fournisseurs de technologies / plateformes de PaaS, de mobilité, de big data, de social business, etc... qu'il devient urgent d'exploiter.
  4. MSPs : les fournisseurs de services d’infogérance et/ou d’hébergement (Managed Service Providers) ont du mal à trouver une position solide dans le cloud. Doivent-ils s’attaquer à un marché IaaS/PaaS en cours de commoditisation par les Amazon, Google, MS Azure, IBM SmartCloud et les nouveaux arrivants tels que CloudWatt ou Numergy ? Peuvent-ils réussir dans des niches verticales ou communautaires à forte valeur ajoutée ? Ceux qui offrent encore du Cloud Canada Dry souffrent pour rester à flot dans le tsunami cloud. Quant aux Telcos, je n’ai pas une bonne vision de leur capacité à sortir du lot en 2013. Beaucoup de mouvements dans ce secteur en 2013. La guerre du IaaS fait rage. IBM ferme SmartCloud Enterprise après le rachat hautement stratégique de SoftLayer. Les MSPs, poussent comme des champignons en France. Mais leur maîtrise du cloud est encore imparfaite et leur spécialisation / verticalisation n'est pas encore très visible.
  5. Grands fournisseurs établis : Les gros constructeurs et fournisseurs de technologies courent après l’or du cloud depuis deux ou trois ans. Mais ils n’ont pas encore totalement adapté leurs processus, leurs indicateurs clés de performance (KPIs) et leurs mécanismes de reporting aux nouvelles règles du jeu du cloud. Si on y rajoute la difficulté à faire évoluer les compétences internes et les cultures, on comprend que l’accélération du cloud n’est pas une promenade de santé pour eux non plus ! Lente évolution dans ce domaine, mais j'ai perçu un changement chez les entités IBM telles que IBM Software Group ou IBM Technology Services : Le Cloud est maintenant partout ou, tout du moins, dans tous les évènements et dans la plupart des campagnes marketing.
  6. Cloud Builders: les intégrateurs d’infrastructures et autres CSI (Consultants and Systems Integrators) font tous des plans pour vendre, concevoir, mettre en oeuvre et opérer des infrastructures de clouds privés et hybrides. Mais ils peinent à attirer, développer et garder les bons talents et compétences pour se différencier et se positionner en experts cloud. Ils ont aussi du mal à proposer des solutions en opex (payez en fonction de votre usage) au lieu de capex (achetez votre infrastructure cloud). Pas d'évolution radicale ici, en dehors du fait que la grande majorité des aspirants Cloud Builders essaient de développer, avec plus ou moins de bonheur, un business de MSP.

6 surfeurs – 2013 va faire a fait briller certains acteurs du Cloud

  1. Fournisseurs de BPaaS: Les fournisseurs de contenus et de données, les prestataires de services business, les BPOs (business process outsourcers) exploitent des solutions IaaS, PaaS, SaaS pour proposer leurs services en mode BPaaS (Business Process as a Service). Les analystes du cloud les appellent parfois des « canaux verticaux » (vertical channels) parce qu’ils répondent aux besoins business spécifiques d’un segment d’industrie ou d’une fonction dans l’entreprise. Ce sont des partenaires commerciaux attirants pour les fournisseurs de services cloud qui ont du mal à embarquer leurs canaux et partenaires traditionnels dans le cloud. Certains fournisseurs de services business industrialisent également leurs offres de conseil, de fourniture de données ou de services business en les transformant en logiciels « as a service » dans le cloud! 2013 n'a pas été l'année de la déferlante des fournisseurs de BPaaS, ni des partenariats innovants entre éditeurs SaaS et prestataires de services business. Mais ça frémit: On voit notamment IBM draguer les Marketing Service Providers pour ses offres Marketing, Mobiles et Analytics. Et c'est bien dans les usages business du Cloud que tout le monde voit désormais l'évolution des offres et solutions "valeur".
  2. AppStores B2B : Je fais cette prédiction en avance de phase pour la France, mais nous détecterons sans doute en 2013 des gagnants potentiels dans la course aux services B2B (Business to Business) d’agrégation, d’intermédiation, de courtage (brokerage) de places de marché, de communautés verticales ou de magasins d’applications (AppStores). Beaucoup veulent être de la partie avec les VADs, les Telcos, les distributeurs B2B ou les gros acteurs de l’IT et du web. Ca démarre, poussé notamment par l'explosion du M de SMAC (Social, Mobile, Analytics, Cloud) et par la culture des API qui se répand à grande vitesse.
  3. Startups SaaS: Dans tous les domaines, ERP et solutions métier y-compris, les Startups SaaS commencent à déferler sur le marché français. Elles forcent les éditeurs adeptes du SaaS Canada Dry à migrer vers le cloud, à traiter le SaaS sérieusement, à acquérir certains de ces natifs du cloud ou à risquer de perdre pied. Qu’elles soient bien financées ou démarrées avec des bouts de ficelle (bootstrapping), ces pure players profitent de la guerre du IaaS et du Paas pour payer de manière flexible les plateformes dont elles ont besoin pour développer, lancer et opérer leurs services SaaS. Si, en plus, elles génèrent leurs leads par de l’inbound ou du social marketing, leurs concurrents établis ont vraiment du souçi à se faire ! Eurocloud, IBM SmartCamp, LeWeb... reconnaissent tous ce phénomène au travers de leurs trophées Startups. Par contre, les analystes du marché IT ont de plus en plus de mal à les mettre dans les cases traditionnelles d'éditeurs, de revendeurs, d'intégrateurs, etc... Avez-vous déjà entendu le dirigeant d'une startup du web se définir comme un "éditeur"? Et pourtant, beaucoup concurrencent directement les éditeurs B2B "canal historique", en profitant de la guerre du IaaS, des avancées du PaaS, du "Content Marketing"...
  4. DSI Cloud Brokers: De plus en plus de DSI transforment leurs départements informatiques en Cloud Brokers afin de s’aligner étroitement avec les lignes de business (LOBs). Elles provisionnent et intègrent des ressources IaaS, PaaS, SaaS, XaaS au travers d’un catalogue de services cloud sélectionnés (compliance, sécurité, intégration…) et négociés (niveaux de services, réversibilité…). Ces services cloud sont issus de leurs clouds privés, qu’ils soient « on premise » ou hébergés, mais aussi et de plus en plus de clouds publics. Dans la même veine, des sociétés de services régionales jouent le rôle de DSI externalisée et de cloud broker pour le compte de PME/PMI. Le CSB - Cloud Service(s) Broker(age) - avec ses variantes linguistiques et sous-modèles de business, depuis l'agrégateur à l'agent, en passant par l'intégrateur et le "comparateur" - fait désormais l'objet de très nombreux articles, points de vue, livres blancs, briefs... [1] IDC, Gartner, Forrester et Saugatuck Technologies et d'autres éduquent les DSI et les intégrateurs à leur nouveau rôle de CSB. [2] Les grossistes agrégateurs de services cloud et les fournisseurs de plateformes d'agrégation et de brokerage (Parallels, Jamescracker...) évangélisent les VARs et les MSPs et leur proposent de développer un business de CSB.    
  5. Clients Fournisseurs Cloud: Guidées par ces DSI ou ces sociétés de services de confiance (« trusted advisors »), certains de nos clients repensent leur informatique et réinventent leur business pour fournir des services cloud à leurs propres clients et autres « stakeholders ». La frontière entre client et fournisseur IT devient floue. Toutes les entreprises deviennent des fournisseurs de services cloud, mais, le plus souvent, elles ne le savent pas et/ou ne le disent pas. Elles délivrent tout simplement un meilleur service business à leurs clients et autres stakeholders en s'appuyant sur des technologies et services cloud. Autre phénomène lié à l'explosion de la création et de l'usage de "logiciels" (exploités de plus en plus en XaaS), de plus en plus de Startups se font désormais racheter par des sociétés dont les activités sont (étaient!) en dehors de l'IT. A suivre...
  6. Experts Cloud: La pénurie de talents cloud techniques et commerciaux profite aux précurseurs. Consultants, architectes, intégrateurs, intégrateurs, développeurs, administrateurs, (bonjour devops!), avant-ventes, vendeurs, voire marketeurs cloud : tous sont chassés et attirés par les fournisseurs cloud de tous types. Quel meilleur moment pour être un « Cloud SME » (subject matter expert). C'est d'autant plus vrai en cette fin 2013 que le marché du cloud se complexifie à vitesse grand V. Plus personne - et surtout pas moi - n'est capable de tout embrasser, de tout comprendre. D'où la nécessité de faire appel à des experts de plus en plus pointus, (dont des développeurs et autres experts du DevOps) et/ou des consultants/architectes capables de lever la tête de dessous le capot! Par ailleurs, le phénomène décrit au paragraphe précédent participe à la croissance des besoins en compétences dans tous les domaines du cloud.

Quelles sont VOS prédictions retours d'expérience/réflexions pour le Cloud et son écosystème en 2013 et 2014?

Loic Simon
IBM Business Development, Aspaway
lsimon@aspaway.fr
06 76 75 40 71


View Loic Simon's profile on LinkedIn

vendredi 13 décembre 2013

Partner VIP : Aspaway, Planon, Izzili - Ateliers de partage d'expérience Editeurs SaaS

Aspaway a une nouvelle fois participé activement à Partner VIP :
Voici les supports associés à ces deux ateliers:

[1] Quels commerciaux pour vendre du SaaS ? (Planon Site Alpha)



[2] Editeur Full Cloud - Témoignage et Expérience (Izzili)


Corinne FONTAINE
Responsable Marketing Aspaway

mercredi 11 décembre 2013

#LeWeb: Super, même à distance - Vidéos passionnantes pour les passionnés !

Depuis hier matin, c'est à nouveau LeWeb, LA conférence pour les startups et les entrepreneurs du web (et tous les autres d'ailleurs).

Je n'y participe pas, mais j'ai regardé quelques séquences parmi les nombreuses heures d'enregistrements que l'on peut trouver au fur et à mesure sur Youtube. Vu la qualité de beaucoup d'interventions, j'y retournerai d'ici la fin du prochain week-end.

En attendant, voici un premier choix de 4 présentations passionnantes dont je vous laisse découvrir les thèmes...

Je conseille tout particulièrement les deux séquences de Carmine Gallo à tous ceux d'entre nous (dont moi) qui veulent mieux communiquer... avec passion bien sûr !



Loic Simon
IBM Business Development, Aspaway
lsimon@aspaway.fr
06 76 75 40 71


View Loic Simon's profile on LinkedIn

mardi 10 décembre 2013

Bienvenue chez Aspaway, Alban et... vous ? (Aspaway recrute)

Je suis arrivé chez Aspaway il y a un peu plus de deux mois maintenant.
Je m'y suis fait détacher par IBM dans le cadre du programme "Champions for Growth" (eh oui, je fais partie des "travailleurs détachés"!)

Dès mon arrivée, j'ai suggéré à Patrice Lagorsse et Michel Theon de recruter un apprenti pour le former au rôle de commercial à l'école de ces deux experts du "Commerce" (c'est comme ça qu'on appelle l'organisation commerciale chez Aspaway !).

J'ai ainsi cherché et trouvé Alban Lamoureux chez Euridis, l'école des Ingénieurs Commerciaux High Tech.

Bienvenue à toi, Alban !

Tiens, regarde les belles photos que je viens de réaliser hier midi à Suresnes et dans ses environs... Sympa comme environnement professionnel, n'est-ce pas...
 

Appel à candidature
Aspaway recrute un(e) ingénieur d'affaires supplémentaire - expérimenté(e) si possible - pour accélérer la croissance de notre business cloud avec les éditeurs, les intégrateurs et les entreprises.

Intéressé(e) ?

Contactez notre Directeur Commercial, Yann Lemelle 

A bientôt, pieds sur terre, tête au dessus des nuages  !

Loic Simon
IBM Business Development, Aspaway
lsimon@aspaway.fr
06 76 75 40 71


View Loic Simon's profile on LinkedIn

vendredi 6 décembre 2013

SaaS Discute : 6 heures de partage d'expérience et d'expertise en vidéo - A suivre! #SaaSDiscute


Hier jeudi 5 décembre, Webcastory et Aspaway ont réuni plus de 40 contributeurs au tournage des 4 premiers "épisodes" de la série "SaaS Discute".

Le thème de la première "saison" de cette série web TV collaborative est "la conversion des éditeurs de logiciels vers le cloud".
Tout au long de la journée, des dirigeants d'éditeurs de logiciels et d'intégrateurs ont pu partager leur expérience avec leurs pairs et débattre avec des consultants et experts de l'écosystème Cloud.

En tant que co-organisateur de SaaS Discute, je m'associe à Frédéric Bascuñana, patron de Webcastory et animateur passionné des plateaux TV de la série, pour remercier chaleureusement tous les participants.

Mon article de mardi sur le blog d'IBM "Thoughts on Cloud" vous donne une idée des thèmes que nous avons commencé à aborder au cours de plus de 6 heures d'enregistrement !

Les enregistrements vidéo seront bientôt disponibles pour votre consommation et, surtout, pour que nous puissions continuer ensemble, de manière collaborative, l'exploration des défis de la migration des éditeurs vers le SaaS et des réponses aux (nombreuses) questions restées encore sans réponses détaillées.

Enregistrez-vous sur techtoc.tv et abonnez-vous au flux SaaS Discute pour être averti(e) de la mise à disposition progressive des épisodes.


Et en attendant, jetez un oeil aux quelques photos que j'ai prises hier. Elles vous donnent un aperçu de l'ambiance à la fois très conviviale et très pro de cette première journée de "tournage" en mode collaboratif.


A bientôt sur les plateaux de SaaS Discute, pieds sur terre, tête au dessus des nuages !

Loic Simon
IBM Business Development, Aspaway
lsimon@aspaway.fr
06 76 75 40 71

View Loic Simon's profile on LinkedIn

dimanche 1 décembre 2013

Jeudi 5 décembre - SaaS Discute Saison 1 - Préparation

Ca y est, nous sommes à quelques jours du tournage de la première saison de SaaS Discute.

Aspaway est le sponsor de cette saison pilote dont le thème est la conversion des éditeurs de logiciels vers le Cloud.

Retrouvez ci-dessous la présentation que nous avons préparée à l'attention de la quarantaine de contributeurs aux quatre plateaux qui seront enregistrés ce jeudi 5 décembre dans les studios de Techtoc.tv / Webcastory.


Loic Simon
IBM Business Development, Aspaway
lsimon@aspaway.fr
06 76 75 40 71

View Loic Simon's profile on LinkedIn

jeudi 14 novembre 2013

Aspaway intègre l'offre SoftLayer (IBM) à son catalogue de solutions d'hébergement Cloud


Partenaire historique d'IBM pour les services d'hébergement et d'infogérance pour applications de gestion critiques, Aspaway fournit des solutions de Cloud Privé localisées en France dans trois datacenters d'IBM (Montpellier, Clichy et Collégien).

Après avoir testé SmartCloud Enterprise (première offre de Cloud Public d'IBM destinée aux entreprises), puis décidé d'exploiter SmartCloud Enterprise + (pour des déploiements particuliers, par exemple en Asie ou aux Etats-Unis), Aspaway a étudié l'offre de SoftLayer dès le rachat de la société par IBM.

Les solutions de Cloud Public d'entreprise de SoftLayer sont désormais intégrées dans le catalogue de solutions d'hébergement cloud d'Aspaway.

Disponibles dans plusieurs datacenters répartis dans le monde, les configurations IaaS (Infrastructure as a Service) de SoftLayer vont des serveurs physiques dédiés (bare metal) disponibles en quelques heures, aux traditionnelles instances (VM) avec stack logiciel intégré (en mode privé ou mutualisé).
Ces configurations sont hautement configurables et peuvent être complétées par un vaste catalogue de services et de logiciels complémentaires.  

La présentation ci-dessous synthétise l'offre "SoftLayer by Aspaway", mais je vous enjoins à nous contacter pour étudier la meilleure solution à vos besoins.

 
Loic Simon
IBM Business Development, Aspaway
lsimon@aspaway.fr
06 76 75 40 71

@loicsim @aspaway
http://aspaway.blogspot.com

View Loic Simon's profile on LinkedIn

mercredi 13 novembre 2013

SaaS Discute - Saison 1 - Episodes 1-4 - Tournage le 5 Décembre - Avec Vous ?

Etes-vous concerné par la migration des éditeurs de logiciels vers le SaaS/Cloud ?
Rejoignez-nous jeudi 5 décembre sur le plateau Techtoc.tv de l'émission SaaS Discute.

Soutenu par IBM, Aspaway est le sponsor de la première saison de SaaS Discute dont quatre épisodes seront tournés sous la forme de Talkshows collaboratifs d'une heure chacun:

1. Les Défis du Cloud pour le Business Model des Editeurs
2. Packaging d'une Offre SaaS, Chemin de Croix et Nirvana
3. Hébergement, un Choix Stratégique pour les Editeurs SaaS
4. Editeurs, les Défis de la Diffusion des Solutions SaaS

Participez aux débats, partagez expérience et expertise, rencontrez pairs et experts...

Allez sur la page : http://techtoc.tv/saasdiscute-saison1
Vous y trouverez :
  • les informations sur SaaS Discute, saison 1
  • la liste des participants prévus à ce jour
  • un formulaire où vous pourrez donner votre point de vue sur les sujets
  • le moyen d'exprimer votre intérêt pour SaaS Discute (contributeur ou spectateur)
Travail en écosystème oblige, vous devrez d'abord renseigner votre profil sur Techtoc.tv.

Rendez-vous le 5 décembre pour discuter SaaS avec les Editeurs et leur écosystème !  

Loic Simon
IBM Business Development, Aspaway
lsimon@aspaway.fr
06 76 75 40 71

View Loic Simon's profile on LinkedIn

vendredi 11 octobre 2013

[IBM, étude C-Suite] Cadres Dirigeants: Comment voient-ils changer le paysage économique ?

Depuis 2004, dans le cadre des études C-Suite de l’IBM Institute for Business Value, IBM a conduit plus de 18.000 entretiens avec des dirigeants d’entreprises et des hauts responsables du secteur public dans le monde.

Cette année, ce sont plus de 4.000 cadres dirigeants qui ont été interrogés, dont 220 en France, et ce parmi six fonctions :
  • président directeur général (CEO), 
  • directeur informatique (CIO), 
  • directeur financier (CFO), 
  • directeur des ressources humaines (CHRO), 
  • directeur marketing (CMO) 
  • responsable de la chaîne logistique (CSCO). 
Dans l'étude globale C-Suite 2013, ces dirigeants partagent leurs points de vue sur les principaux enjeux et défis à venir – à la fois pour eux-mêmes et leurs organisations.

La publication officielle de l'étude est prévue pour ce mois d'octobre.
Découvrez ci-dessous (ou sur ce site IBM) une des infographies qui révèlent les résultats de l'analyse des entretiens menés auprès des dirigeants.

Le thème de cette première infographie est "Comment les cadres dirigeants voient-ils changer le paysage économique ?"

Si vous le désirez, nous pourrons partager avec vous l'ensemble des résultats de cette étude dès qu'elle sera parue. Il vous suffit de me contacter (ou, bien sûr, de contacter votre interlocuteur IBM habituel!).


Loic Simon
IBM Business Development, Aspaway
lsimon@aspaway.fr
06 76 75 40 71

View Loic Simon's profile on LinkedIn

lundi 7 octobre 2013

Editeurs, Aspaway vous invite le 17 octobre pour un dîner sur le thème du lancement commercial d'une offre SaaS

Depuis le 1er octobre, je suis détaché par IBM chez Aspaway

Mon expérience d'évangéliste auprès de l'écosystème IT en migration vers le SaaS/Cloud me sera utile pour accompagner cet expert de l'hébergement applicatif dans le développpement de son business Cloud "powered by IBM".

Cela fait plus de 13 ans que les 4 fondateurs d'Aspaway et leur équipe servent les éditeurs et leurs clients

Pour les entreprises clientes et les intégrateurs fonctionnels, Aspaway s'appuie sur les services des datacenters IBM pour proposer des solutions d'hébergement et d'infogérance pour applications de gestion.
Pour les éditeurs de logiciels métiers, Aspaway a aussi développé un savoir-faire inégalé dans le packaging, la vente, la mise en oeuvre et, bien sûr, la délivrance d'applications hébergées et de solutions SaaS dans le Cloud.

Editeurs, partagez l'expérience de vos pairs !

Le 17 octobre, nous organisons un dîner pour dirigeants d'éditeurs afin qu'ils partagent l'expérience de leurs pairs (Site Alpha, Addenda, Coheris...) dans le lancement commercial d'une offre SaaS.
J'y serai avec Michel Théon et Patrice Lagorsse d'Aspaway.

Inscrivez-vous au dîner du 17 octobre

Rendez-vous sur le micro-site qui présente cet évènement de la série "Dîner VIP Expériences SaaS". Son sujet principal est "Créer les conditions du succès commercial de son offre SaaS".
Attention, l'invitation est réservée aux dirigeants d'éditeurs de logiciels et le nombre de places est limité...

Un projet d'hébergement? La volonté de développer un business SaaS?

Appelez-moi au 06 76 75 40 71 ou écrivez-moi sur mon adresse email Aspaway.

Loic Simon
IBM Business Development, Aspaway
lsimon@aspaway.fr
View Loic Simon's profile on LinkedIn

mardi 3 septembre 2013

10 questions à poser à votre fournisseur SaaS


Vous voulez acquérir une solution SaaS mais le processus de sélection et d’évaluation vous effraie ?..., vous n’êtes pas un cas isolé !
Les systèmes SaaS sont si radicalement différents de leurs homologues « on premise » (sur site) que bon nombre d’entreprises restent perplexes au moment de sélectionner la solution adéquat – certaines rebroussent même chemin et choisissent une installation locale malgré les frais supplémentaires liés au « on premise » (infrastructure, maintenance, updates, personnel, locaux...).

Les quelques lignes qui vont suivre sont là pour vous simplifier la vie ! Si vous êtes sur le point d’adopter une solution SaaS, voici quelques points que vous devrez absolument aborder avec votre fournisseur :
1. Sécurité
C’est une des principales préoccupations des utilisateurs de solutions SaaS. N’hésitez pas à demander des détails poussés sur les outils et protocoles de protection en place dans le datacenter de votre fournisseur SaaS. Vos applications et vos données sont cruciales pour votre activité et elles se doivent d’être protégées contre toute tentative d’intrusion. Choisissez un fournisseur vous garantissant la disponibilité, des options de monitoring 24/7, la présence de systèmes redondés (firewall, switchs, BP…), de systèmes de détection d’intrusion, des options de connexions au data center intégrées (VPN, VPNIPSEC, SSL, bande passante dédiée, mutualisée, garantie…). Assurez-vous enfin que le datacenter réponde aux normes de sécurité SAS70 Type II.
Voir l’article : Cloud Computing : la sécurité en question
2. Hébergement et accessibilité de vos données
Votre fournisseur SaaS va superviser le stockage et la gestion de vos données. Il est donc important de vérifier les politiques de sauvegardes, de rétention et de restauration en rigueur. Assurez-vous que vos données soient intégralement protégées et facilement récupérables (soyez attentif aux clauses de réversibilité) au cas ou votre fournisseur cesse son activité ou que vous décidiez d’opter pour un autre fournisseur ou un autre hébergeur.
3. Performance et disponibilité
La disponibilité est un facteur primordial pour le succès de votre projet SaaS. C’est pourquoi le fournisseur que vous choisirez devra vous fournir toutes les informations sur la disponibilité (au de 99.5% à 99.9%) et sa garantie, et posséder des process pour assurer la continuité d’activité en cas de problème (PRA, redondance, RTO, RPO…).
4. Support
Quels types de services sont fournis par votre fournisseur pour vous assurer une utilisation optimale de votre solution SaaS ? Qui pouvez-vous contacter en cas de besoin? Idéalement le support doit être flexible, accessible et être assuré par des professionnels hautement qualifiés.
5. Mises à jour et maintenance
Vous voudrez toujours utiliser la dernière version disponible de votre solution SaaS ! Questionnez votre fournisseur sur l’intégration d’une plateforme de maintenance, de recette, de pré-production ; sur la gestion des changements applicatifs, des changements systèmes et réseaux ; et si ces mises à jour ont un impact sur la disponibilité de votre système SaaS dans les périodes d’activité (évidemment la réponse doit absolument être négative !).
6. Intégration
Dans la plupart des cas vous aurez déjà lourdement investit dans un système « on premise » (sur site) et vous devez vous assurer que votre nouvelle solution SaaS s’intègrera facilement avec votre système actuel. Evitez à tout prix les fournisseurs aux capacités d’intégration limitées ou vous préconisant de nombreuses journées de développement (codage) pour faire communiquer vos systèmes. Privilégiez plutôt les fournisseurs utilisant des APIs gagent de rapidité et d’économie pour votre projet d’intégration. Vérifiez enfin quels sont les besoins en ressources nécessaires à l’intégration et si ceux-ci sont pris en compte dans l’offre de votre fournisseur.
7. Capacité d’utilisation
Les systèmes à l’ergonomie peu intuitive peuvent poser deux types de problèmes :
- Ils peuvent s’avérer très couteux car nécessiteront beaucoup de développements spécifiques pour le rendre conforme à vos attentes,
- Les utilisateurs peuvent être réticents à son utilisation car il n’est pas adapté à leur « méthode » de travail.
Vous devrez choisir en priorité une solution qui soit prête à l’emploi et dont le déploiement se fera rapidement sans que sa prise en main requière des semaines de formation.
Tous les fournisseurs vous diront que leur solution est la plus « user-friendly », mais encore faut-il le vérifier. N’hésitez pas à demander des démonstrations personnalisées en leur indiquant vos problématiques spécifiques afin de voir, en conditions réelles, comment la solution SaaS y répond. Evitez enfin les solutions « Try & buy » car les solutions SaaS nécessitent un minimum de formation et l’utilisation spontanée de ce type de solution peut vous induire en erreur sur leur simplicité d’utilisation ou sur leur capacité à répondre à vos besoins.
8. Flexibilité contractuelle
Vous ne voulez pas embourber dans un contrat long duquel il vous sera difficile – et couteux- de sortir. Favorisez un fournisseur proposant différentes durées de contrats et n’hésitez pas à négocier les prix dans le cas ou vous souscrivez à un contrat sur une longue période. Vérifiez bien les conditions en rigueur en cas de rupture du contrat et notamment le montant des pénalités qui vous seront réclamées. En règle générale les contrats SaaS courent sur une période allant de 2 à 3 ans.
9. Infrastructure
Il y a eu de nombreux débats sur: infrastructure dédiée vs infrastructure mutualisée. La plupart des experts s’accordent à dire que les architectures mutualisées sont supérieures en beaucoup de points. Elles permettent une meilleure évolutivité, elles sont plus performantes, elles simplifient les mises à jour et permettent un meilleur contrôle de votre fournisseur SaaS (une machine est toujours plus facile à gérer que 10 !). N’hésitez pas à demander à votre fournisseur de quelles infrastructures il dispose et quels sont ses conseils pour votre cas particulier. Bien évidement, en fonction de la confidentialité, de vos besoins en développements spécifiques ou de l’importance des données que vous y installerez (ou si ce sont des contraintes légales), vous devrez peut-être opter pour une infrastructure dédiée.
10. Références
Quelque soit votre fournisseur SaaS, il doit être en mesure de vous mettre en relation (sur demande) avec quelques uns de ses clients prêts à témoigner sur les performances globales de leur solution hébergée. Méfiez-vous des fournisseurs qui ne vous laisseront pas aborder des sujets cruciaux tels que la disponibilité, l’accessibilité, la sécurité ou la qualité du support
Contactez-nous à contact@aspaway.fr ou au 01 46 67 88 88pour toute question.
Traduction de l’article SAManage « 10-questions-every-cio-should-ask-a-saas-vendor »: http://www.samanage.com/blog/2010/08/10-questions-every-cio-should-ask-a-saas-vendor/

Migrer vers le SaaS : Quand l’indispensable devient accessible.


L’avènement du mode distribution en SaaS se positionne incontestablement comme un axe de croissance pour bon nombre d’éditeurs. Ainsi, après avoir été un différenciateur pour des éditeurs précurseurs, l’approche SaaS est désormais une nécessité pour gagner de nouvelles parts de marché. Mais est-ce si simple de s’imposer comme un fournisseur de solutions SaaS quand l’on a historiquement concentré son modèle de développement sur un schéma orienté vente traditionnelle ?
 
A y regarder de près, ça n’est pas aussi simple que cela. Pourtant il est indispensable de proposer une offre en mode SaaS. Ainsi, selon une étude de l’AFDEL en partenariat avec le CXP et Pierre Audoin Consultants (PAC), sur le marché du logiciel, « la croissance est portée par le SaaS. Si la croissance du SaaS est principalement le fait de « pure players », elle est aussi générée par des éditeurs traditionnels de plus en plus nombreux à développer ce modèle de distribution. Pour 63 % d’entre eux, la transition vers le SaaS correspond à une stratégie prioritaire de réponse à la crise. »
 
Opter pour le SaaS nécessite de revoir ses conceptions de la vente de logiciel à deux niveaux, à savoir : technique et commercial. En effet, développer un logiciel ne suffit plus et l’éditeur doit prendre en compte le fait que sa solution sera « consommée » comme un service. Il doit donc à la fois offrir des fonctionnalités avancées mais également garantir l’accès et l’utilisation du service à tout moment.
 
Au niveau technique, il est bien sûr possible de tenter l’aventure avec ses propres moyens. Attention tout de même aux notions de qualité qui sont au centre de la démarche SaaS : temps de réponse, performances, sécurité, disponibilité… autant d’axes où la caution industrielle est nécessaire. La notion d’hébergement est donc une clé de la délivrance en mode SaaS.
 
Dans ce contexte, il est recommandé de sélectionner un partenaire justifiant à la fois des infrastructures adaptées et une expérience des concepts du Cloud Computing et du SaaS. Il sera le garant de la disponibilité du service tout en proposant des infrastructures fiables, robustes et sécurisées. Il sera également bien placé pour assurer les services de supervision, d’administration et de support.
 
Au niveau commercial, il est tout aussi important de bien définir sa stratégie (organisation, rémunération, cycle de vente, canaux direct et indirect…). En effet, le SaaS est générateur de récurrence mais lissé dans le temps. Le break-even est donc à prendre en compte dans la mesure où il sera atteint au bout d’un certain temps par rapport à la vente traditionnelle. Ici aussi il existe des bonnes pratiques que votre prestataire doit être capable de vous fournir.

Au regard de ces éléments, de nombreuses structures souhaitent proposer ce type de service pour accompagner les éditeurs de solutions dans leur mutation. Attention donc à bien comprendre leur fonctionnement et ne pas se limiter à sélectionner son prestataire sur de simples critères marketing et prix. La notion industrielle doit rester la brique centrale dans son processus de sélection. C’est à cette condition que les éditeurs pourront garantir un service de premier plan à leurs clients finaux.

lundi 2 septembre 2013

SNEG et Aspaway jouent la carte du PGI métier en mode SaaS


SNEG, éditeur de solutions de gestion pour les établissements publics, fait le choix du SaaS avec Aspaway et accompagne le ministère des Affaires étrangères dans son projet de modernisation de son système de gestion.
 
Dans le cadre d’un appel d’offres, le ministère des Affaires étrangères a souhaité se doter d’un nouveau progiciel de gestion métier répondant aux spécificités de son organisation. L’autre volet de la demande tenait au mode de livraison souhaité : un logiciel en mode SaaS. Ce projet de grande envergure concernait plus de 135 établissements répartis sur les cinq continents.
 
SNEG, qui commercialisait sa solution « On Premise » a cherché le partenaire pouvant l’accompagner dans sa démarche SaaS. C’est à ce titre que la société Aspaway a été sélectionnée pour son expertise, sa compétence, son expérience et pour la robustesse de son offre reposant sur un partenariat et des infrastructures industrielles (IBM…). Eu égard au contexte du projet et aux données concernées, ces points ont été déterminants quant au choix du prestataire. La solution SaaS de SNEG a donc été rapidement créée et mise en place, permettant à l’éditeur de  répondre à l’appel d’offres.
 
Au regard de la pertinence des fonctionnalités proposées et de la fiabilité de l’infrastructure SaaS, le ministère des Affaires étrangères a retenu la solution SNEG. En choisissant de s’appuyer sur l’expertise d’Aspaway, SNEG est en mesure de garantir à son client une disponibilité 24/24 et 7/7 de son application en y associant le niveau de sécurité attendu. Ces points stratégiques sont importants dans le contexte du projet et par rapport aux données concernées.
 
Pour ce qui concerne l’utilisation de la solution en mode SaaS, aucun bouleversement dans les habitudes de travail. Les utilisateurs sont donc opérationnels très rapidement. Bien entendu, via Aspaway, SNEG assure les prestations de support, de migration et de montée de version. Grace au SaaS, on passe d’un mode licence à un mode service.
 
Jérôme Chapeau, directeur associé de SNEG « Aspaway est un partenaire fiable et performant. En le sélectionnant, nous avons pu moderniser notre offre et la proposer en mode SaaS. Grâce à notre complémentarité, nous nous positionnons comme le spécialiste de notre marché. Ces caractéristiques expliquent le choix du ministère. »

lundi 17 juin 2013

Androcom et Aspaway répondent aux attentes de Veolia Water Solutions et Technologies


Androcom, SSII spécialisée dans la conception et l'intégration de logiciels de type CRM, annonce un renforcement du déploiement de la solution SAGE CRM en mode SaaS pour Veolia Water Solutions et Technologies.
 
Dans le cadre d’un vaste projet CRM, Veolia Water Solutions et Technologies a souhaité s’équiper d’une plateforme du marché pour gérer efficacement sa relation client. Dans ce contexte, le choix de la solution Sage CRM et de l’intégrateur Androcom a été effectué par la Direction Marketing Industrielle. Au-delà de ces éléments, l’originalité du projet reposait sur le mode de livraison de l’application Sage en mode SaaS. 

Dans ce contexte, le recours à un spécialiste de l’hébergement d’applications SaaS et Cloud et à un expert des environnements Sage s’est positionné comme un axe stratégique. Après étude des fournisseurs du marché, Androcom opte pour Aspaway qui a fait la différence en proposant une offre industrielle. 

En effet, Aspaway est l’un des seuls hébergeurs du marché à bénéficier d’une expertise poussée des solutions Sage et à avoir développé une offre entièrement tournée vers les solutions de l’éditeur. De plus, son partenariat avec IBM lui permet de garantir une qualité de service et des infrastructures de premier plan.  

Ces données sont centrales par rapport au projet de Veolia Water Solutions et Technologies qui nécessite de s’appuyer sur une application toujours disponible. Concrètement, la solution est utilisée dans les cinq continents par mille utilisateurs répartis dans plusieurs filiales.  

Le choix d’Aspaway s’explique également par l’implantation de ses Datacenters sur le sol français. Cela permet de garantir un archivage des données en France et de se conformer à la directive européenne de protection des données votée en 1995.  

Enfin, il est important de noter qu’Aspaway en qualité de responsable de la disponibilité de la plateforme intervient au quotidien sur les problématiques de support, de migration, de montée de versions et d’infogérance. Le partenariat entre l’intégrateur Androcom et l’hébergeur Aspaway permet donc à Veolia Water Solutions et Technologies de s’appuyer sur des partenaires complémentaires qui utilisent les règles de l’art pour répondre à ses attentes.  

Philippe Bocos chez Androcom « Nous avons avec notre partenaire déployé une infrastructure et une solution dans le Cloud qui répond spécifiquement aux attentes de Veolia Water Solutions et Technologies. Toujours disponible, la solution Sage CRM en mode SaaS permet à notre client d’accéder à de solides avantages et de renforcer ses processus CRM. Ce déploiement traduit parfaitement notre aptitude à piloter des projets CRM à forte valeur ajoutée et à proposer des modes de livraison adaptés aux attentes de nos clients. »

lundi 13 mai 2013

Le groupe FBD International opte pour le Cloud Computing avec Aspaway


Aspaway, hébergeur et spécialiste du Cloud Computing, accompagne le groupe FBD dans la mise en œuvre d’une infrastructure Cloud Computing lui permettant de moderniser son SI et de proposer à ses points de vente un accès à des solutions de gestion en mode SaaS.
 
Depuis plus de 25 ans, le groupe FBD est spécialisé dans la distribution de cuisines équipées au travers de marques reconnues : Cuisine Plus, Ixina et Cuisines Références. En tant que franchiseur, sa mission est de fournir toute la palette de services dont un magasin moderne peut avoir besoin.
 
Afin de moderniser son Système d’Information et d’offrir à ses 70 franchisés Cuisine Plus des outils de gestion adaptés à leurs attentes, le groupe FBD International a souhaité sélectionner une offre de Cloud Computing. L’objectif était plus précisément de proposer une solution de gestion en mode SaaS qui permettrait notamment aux franchisés de passer les commandes aux fournisseurs depuis leurs points de vente.
 
La raison de l’approche Cloud tenait principalement au modèle organisationnel des franchisés qui ne disposent pas en interne d’équipe informatique ni d’infrastructures complexes. L’enseigne souhaitait donc offrir un accès à une solution entièrement supervisée par la DSI.
 
Après consultation des offres du marché et sur recommandation d’IBM, l’offre d’Aspaway est sélectionnée en raison de son approche industrielle. L’équipe d’Aspaway a alors réalisé une offre sur mesure et créé une infrastructure prête à l’emploi reposant notamment sur les environnements Citrix et VMware. Les magasins peuvent alors accéder à leur solution métier et à un portail en environnement virtuel.
 
Pour mener à bien sa mission, Aspaway est intervenu en mode projet tout au long de la collaboration : conseil, définition de l’architecture, mise en production. L’intégralité du projet a été menée en trois mois, ce qui a permis de mettre rapidement à disposition des magasins Cuisines Plus le nouveau dispositif. Bien entendu, une formation utilisateur a également été effectuée. La solution déployée est également consultable en situation de mobilité sur les tablettes du marché.
 
Aspaway est désormais chargé d’assurer le monitoring de la plateforme et d’en garantir son bon fonctionnement et sa maintenance. Un service de ticketing est également proposé au groupe FBD.
 
Marc Brisset, DSI du groupe FBD International « Nous sommes satisfaits de la collaboration menée avec les équipes d’Aspaway qui bénéficient de compétences étendues dans le domaine du Cloud Computing. Nous disposons désormais d’une infrastructure robuste qui nous permet d’offrir à nos franchisés des outils modernes et conviviaux. »

mercredi 3 avril 2013

Appel à candidatures pour les Trophée Eurocloud Europe

Entrepreneurs du Cloud, vous avez une solution innovante dans le secteur du Cloud ? Tentez votre chance et déposez votre candidature !

Notre objectif : mettre en lumière des entreprises innovantes et performantes ayant mis sur le marché une solution Cloud Computing.

Les lauréats remporteront en plus de dotations de nos partenaires une médiatisation tout au long de l'année par Eurocloud France et une présélection au Trophée Eurocloud Europe !

Date limite de dépôt des candidatures : 19 avril 2013.

Résultats et remise des prix :

le 21 mai lors des 8ème Etats Généraux du Cloud Computing

Pour déposer votre dossier ou plus d'information, cliquer ici

mercredi 13 mars 2013

ASPAWAY sera présent au salon Cloud Computing les 10 et 11 avril 2013

Retrouvez Aspaway et IBM lors du Cloud Computing World Expo sur notre stand D09 !

Toute l'équipe Aspaway sera présente pour répondre à vos interrogations sur le Cloud, le marché, la technologie, les avantages... et voir dans quelles mesures le Cloud peut être une réponse à vos problématiques d'infrastructures qu'elles soient sur site ou externalisées.

Rendez-vous le 10 avril au CNIT !

lundi 25 février 2013

AddenDa Software opte pour le mode SaaS avec Aspaway


Aspaway, hébergeur et spécialiste du Cloud Computing, confirme le succès de son offre qui permet aux éditeurs de délivrer leur logiciel en mode SaaS en accueillant un nouvel éditeur dans ses références clients.

 Depuis plus de 25 ans, AddenDa Software propose deux gammes de logiciels : Adden+ pour gérer les biens et équipements de l’entreprise, de leur achat à leur mise au rebut physico-comptable ; Addenφ pour gérer les contrats de financement, du suivi des prêts à la gestion du personnel. Toujours à l’écoute de son marché et à la recherche de nouveaux modes de commercialisation, c’est tout naturellement qu’AddenDa se tourne aujourd’hui vers le mode SaaS.

 Christian HUARD, Directeur Général d’AddenDa Software déclare « Dans le cadre de notre développement commercial, nous souhaitions proposer nos offres logicielles en mode SaaS. Addenda est reconnu pour l’excellence de ses solutions et le choix de notre partenaire hébergeur SaaS se devait d’être en accord avec notre image. Nous avons choisi de faire confiance au binôme Aspaway/IBM car, selon nous, il propose la meilleure offre d’hébergement du marché. Collaborer avec Aspaway nous permet de proposer à nos clients une nouvelle offre SaaS associée à une qualité de services haut de gamme. »

 Aspaway est un hébergeur à valeur ajoutée créé en 2000 dont l’offre d’hébergement s’appuie sur les compétences de son partenaire historique et stratégique IBM. Acteur français reconnu du SaaS/Cloud et relais des offres d’outsourcing d’IBM, Aspaway est une société pérenne dont la réussite est le fruit d’une alchimie entre une offre d’hébergement de grande qualité et des services managés parmi les meilleurs du marché.

Ce partenariat donne naissance à la gamme de solutions AddenSaaS, constituée à ce jour de deux offres applicatives, à savoir AddenSaaS PARC et AddenSaaS GMAO.  AddenSaaS PARC comprend le gestionnaire BALparc pour suivre son parc mobilier, immobilier, informatique, technique,... grâce à un système de codes barres ou de puces RFID et réaliser des campagnes d'inventaires. AddenSaaS GMAO se compose des solutions BALparc et BALinter pour gérer ses interventions préventives et curatives, connaître le coût exact de chaque équipement, piloter ses équipes et suivre ses plans de maintenance.

Michel THEON, Président Directeur Général d’ASPAWAY déclare de son coté « Nous sommes heureux d’accueillir AddenDa Software dans notre programme et avons préparé une offre sur mesure répondant à ses besoins. AddenDa peut désormais proposer ses solutions AddenSaaS PARC et AddenSaaS GMAO en mode SaaS en s’appuyant sur des infrastructures de pointe. »

jeudi 7 février 2013

AddenDa met le SaaS au coeur de son offre logicielle

Editeur depuis plus de 25 ans, AddenDa Software propose deux gammes de logiciels : Adden+ pour gérer les biens et équipements de l’entreprise, de leur achat à leur mise au rebut physicocomptable; Addenφ pour gérer les contrats de financement, du suivi des prêts et emprunts financiers jusqu’aux prêts aux personnels, couplés à une GRH complète. Toujours à l’écoute de son marché et à la recherche d’innovations technologiques, c’est tout naturellement qu’AddenDa se tourne aujourd’hui vers le mode SaaS.

 
Définition et avantages du SaaS
Plus qu’une évolution technique, le mode SaaS est avant tout un nouveau mode de consommation des logiciels. En effet, le client n’est plus détenteur d’une licence mais dispose d’un abonnement mensualisé, lui permettant d’accéder 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 à une ou plusieurs applications, installées non pas dans ses propres locaux mais hébergées par l’éditeur ou un de ses partenaires.
Offrant souplesse d’utilisation et rapidité de déploiement, le SaaS présente un avantage
économique non négligeable : un coût unique et fixe, connu à l’avance, comprenant le(s)
logiciel(s), l’hébergement et la maintenance. En plus de réduire l’investissement financier, le SaaS permet de décharger la DSI de l’installation, du déploiement (sur n sites dispersés partout dans le monde) et de la mise à jour des applications. Elle peut ainsi consacrer plus de temps aux pilotages de projets et à l’administration de son parc informatique.



 
L’offre AddenSaaS
Développés en Web, les logiciels AddenDa, et plus particulièrement l’offre AddenSaaS, sont
conçus pour s’adapter à la fois aux exigences du SaaS et à celles des processus métiers auxquels ils s’adressent. Constitué à ce jour de deux offres applicatives, AddenSaaS se décompose en : AddenSaaS PARC, avec le gestionnaire BALparc, pour réaliser des campagnes d’inventaires (codes barres ou RFID) et avoir une vision exhaustive de son parc mobilier, matériel, immobilier, informatique, téléphonique, automobile, … et AddenSaaS GMAO, avec les logiciels BALparc et BALinter pour suivre ses interventions préventives et curatives, connaître le coût exact de chaque équipement (contrats de maintenance, intervenants internes ou externes, pièces détachées, …), piloter ses équipes et gérer ses plans de maintenance. Ergonomiques et faciles d’utilisation, ces deux options sont disponibles sous forme d’une version « prête à l’emploi ». Des modèles de données préenregistrés sont proposés afin d’optimiser la prise en main du logiciel et d’accélérer son déploiement au sein des services clients. De plus, AddenSaaS PARC et AddenSaaS GMAO se déclinent par métier : Santé, Collectivités locales, Mutuelle – Banque – Assurance … afin de répondre au mieux aux besoins de chaque activité.

 
Un partenaire de choix : ASPAWAY
AddenDa a choisi ASPAWAY, hébergeur à valeur ajoutée créé en 2000 dont l’offre d’hébergement s’appuie intégralement sur les compétences de son partenaire historique et stratégique IBM. Acteur français reconnu du SaaS / Cloud et relai des offres d’outsourcing d’IBM, Aspaway est une société pérenne dont la réussite est le fruit d’une alchimie entre une offre d’hébergement de grande qualité et des services managés parmi les meilleurs du marché.

 
AddenSaaS offre tous les avantages du SaaS alliés la richesse fonctionnelle des logiciels
BALparc et BALinter. L'informatique est externalisée et les déploiements sont plus rapides grâce au concept « prêt à l’emploi ». AddenSaaS PARC et AddenSaaS GMAO sont accessibles à la demande : « n’importe quand et n’importe où », c'est-à-dire 7 jours / 7, 24 heures / 24, depuis n’importe quel PC, smartphone ou tablette, équipé d’une connexion internet. Les utilisateurs disposent toujours des nouvelles versions, bénéficiant ainsi des dernières évolutions.

Travailler avec AddenSaaS, c’est faire le choix d’utiliser des applications métiers éprouvées et de se concentrer sur le pilotage de son activité sans contrainte informatique, tout en maitrisant son budget.
 
Contacts Presse :
Stéphanie GUYOT
Directrice Marketing
stephanie.guyot@addendasoftware.com
01.79.62.63.43

mercredi 6 février 2013

A l’occasion de Sage Expo 2012, Aspaway a élaboré une offre d'hébergement spécifique concernant la gamme Sage Ligne 100 pour les intégrateurs et revendeurs Sage

Aspaway, hébergeur et expert du Cloud Computing, renforce son positionnement autour de l’environnement Sage en annonçant une offre d’hébergement dédiée sur la gamme Sage Ligne 100 qu’elle propose aux partenaires de Sage. Acteur historique du marché français de l’hébergement d’applications, Aspaway est en capacité d’héberger, bien au delà de la Ligne100, l’ensemble des solutions Sage (ERP X3, Ligne 30, Ligne 1000 FRP…).
 
Aspaway a été référencé par Sage en 2012 comme hébergeur pour ses solutions auprès de son réseau. Depuis plus de 12 ans, Aspaway héberge des solutions Sage. Aspaway se positionne comme le partenaire des intégrateurs et distributeurs Sage en mettant à leur disposition son expertise technique et son accompagnement commercial tout en leur apportant des solutions pour leurs clients et prospects. De plus, Aspaway de part sa stratégie et son fonctionnement ne peut pas entrer en concurrence avec ses partenaires intégrateurs.
 
Dans le cadre de son offre, Aspaway accompagnera pas à pas les intégrateurs dans leur projet en leur proposant des infrastructures sur mesure adaptées aux projets clients. Le cas échéant, Aspaway sera en mesure de mettre à disposition des ressources et autres formations pour sensibiliser les partenaires Sage à la vente de cette nouvelle offre SaaS. En complément, un service support dédié fait également parti de l’offre Aspaway.
 

Didier BONJOUR chez Aspaway « La création de notre offre d'hébergement spécifique pour les intégrateurs Sage leur permettra de bénéficier des apports du Cloud Computing. Nous allons permettre à cette communauté de bénéficier d’une offre de qualité pour suivre l’évolution de ce marché. »

jeudi 31 janvier 2013

IBM reconnu comme l'une des entreprises les plus fiables en termes de protection des données privées !

Pour la 7ème année consécutive IBM fait partie du top 10 des entreprises les plus fiables en matière de protection des données privées selon les consommateurs IBM a été reconnu comme l'une des sociétés les plus fiables par les consommateurs américains lorsqu'il s'agit de sécuriser et de protéger la confidentialité de leurs données personnelles. IBM arrive en 4ème position selon l'étude 2012 de l'Institut de recherche sur la vie privée et la gestion de l'information Ponemon, marquant ainsi sa 7ème année consécutive dans le top 10. « IBM est honoré d'être reconnu par les consommateurs comme une entreprise à qui l'on peut faire confiance pour protéger la sécurité et la confidentialité de leurs données personnelles, » a déclaré Christina Peters, responsable de la confidentialité des données privées. « Alors que les individus adoptent les nouvelles technologies et échangent de plus en plus sur les réseaux sociaux, leurs inquiétudes quant à l'exploitation et l'utilisation des données privées augmentent. C'est pour cela que nos IBMers s'engagent à développer et appliquer de nouvelles techniques de protection des données privées tout en permettant aux organisations de les exploiter au mieux et de créer de la valeur ajoutée pour leur entreprise. » IBM est un pionnier en matière de politique de protection de la vie privée. IBM a ainsi été la 1ère entreprise à adopter un code de conduite de confidentialité globale; une politique de non-discrimination sur des critères « génétiques » mais aussi la 1ère entreprise à créer le poste de responsable de la protection de la vie privée. Jeudi 31 Janvier 2013 Source IBM